top of page

Le tour de la Méditerranéee au pas de danse orientale avec Marilou


C'est sur notre page Instagram que nous avons connu Marilou Galas, professeure de danse orientale qui a fondé sa compagnie de danse. Elle est une fervente utilisatrice

de nos produits de soins capillaires, on n'en est pas peu fiers 😇 Et donc on a tiré sur la ficelle pour en savoir plus sur notre ma rseillaise aux 1000 et un pas,de danse de la fertilité🌿 Avis aux marseillaises et à toutes celles qui de passage chez nous veulent vivre

des moments effervescents !


Wassou De Provence : Comment êtes-vous tombée amoureuse de la danse orientale ?


Marilou Galas : Alors, je faisais de la danse classique auparavant et j'ai commencé à 11 ans au collège, la documentaliste proposait des cours et a par la suite ouvert une option intensive de 5h/semaine. Après ces 4 années, j'étais tombée amoureuse du rythme, des mélodies, de la liberté de mouvement, des costumes traditionnels, couleurs, tissus etc...”


On dit de votre art qu'il est lié à la fertilité, et même qu'il a pour but la glorification de la maternité et la préparation à un accouchement facile, est ce que la danse orientale a pu aider à préparer votre accouchement ?


“Alors, effectivement j'ai continué à danser malgré une grossesse terrible pleine de tous les maux possibles, cependant cela m'a évidemment aidé au niveau de l'accouchement avant la péridurale... sans rentrer dans les détails 😅 Et surtout mon périnée était totalement remis 1 à 2 mois après l'accouchement 🙏🙌 ”


Que recherchez-vous en pratiquant la danse orientale, est ce la performance physique comme dans le sport ou alors est on dans la performance esthétique ?


“La danse est devenue mon métier et c'est une grande chance car j'ai conscience je vis de ma passion. Je ne pense pas au sport quand je danse mais uniquement à la beauté du mouvement mais effectivement c'est une pratique sportive qui entretient les muscles profonds. Danser c'est la beauté du geste et la danse orientale ou plutôt raqs sharqi, c'est plein de beauté de differentes manières, mais qui honore les femmes, sans tomber dans L'orientalisme ...”





Avec la compagnie Rak's Andaluz que vous avez créée, vous avez fait les scènes d'Egypte, Kabylie, Istanbul, ... et vous enseignez la danse à Marseille ; quelle importance cela revêt pour vous d'enseigner la danse orientale en plein carrefour méditerranéen à Marseille ?


“Ho merci vous vous êtes renseignée 🙏mais je n'ai pas dansé en Égypte, juste visité et dévalisé les costumes 😉 A la base j'étais éducatrice spécialisée, j'ai commencé comme ça avant ma formation de prof. J'enseigne à différents publics (handicapés, enfants, ados, adultes) et j'apprécie de transmettre une culture en plus de la danse. Transmettre, faire connaître, partager, défaire les clichés, en plus dans une ville multiculturelle !”

“Je suis née à Marseille donc j'aurais du mal à ne pas y revenir aussi 😉 ”


Il semblerait que la danseuse se serve de ses cheveux comme d'un atout de séduction, notamment pour danser le Khaleegi, une des variantes de la danse orientale ; est ce pour cela que prenez si bien soin de vos cheveux ? Et peut on les avoir courts ou faut il les avoir nécessairement longs ?


“Alors, effectivement les cheveux sont importants et utilisés dans certaines danses, comme le khaleegi dans le golfe persique mais aussi principalement dans les danses de transe et au Maghreb. Ce n'est pas obligatoire de les avoir longs mais personnellement je n'arrive jamais à les couper car je m'en sers beaucoup et ai enfin trouvé une solution pour qu'ils ne soient plus abîmés : vos produits 🥰





Merci ! 😊 Pourriez vous donner 3 bonnes raisons à celles qui songent à faire de la danse orientale, de sauter le pas et rejoindre vos cours ?


Bonne question ! Prendre conscience de son corps, se libérer et prendre du plaisir avec un groupe de femmes très accueillantes et solidaires “ 🥰











Wassou De Provenc

bottom of page